Le recyclage mondial des déchets est en plein chaos

Publié par M. Hilal le

En 2018, la chine a décidé de bannir l’importation de plastiques et de plusieurs autres catégories de déchets, alors que le pays était la première destination mondiale du recyclage. Depuis, les spécialistes indiquent que le circuit du recyclage mondial est en crise. La chine n’est plus la poubelle du monde, comme on disait ! 

La décision prise par Pékin a obligé les pays développés à envoyer leurs déchets vers plusieurs pays d’Asie du Sud-Est. Cette décision a « créé un choc sur toute la planète » puisque « La chine était le premier marché des déchets recyclables », a précisé Arnaud Brunet, directeur du Bureau international du recyclage basé à Bruxelles.

En cherchant à dépanner leur activité de Chine, les industriels ont fait le choix de la Malaisie. Résultat : les importations de plastiques de ce pays du sud-est de l’Asie ont triplé depuis 2016.

Dans la ville de Jenjarom, situé à quelques kilomètres de Kuala Lumpur, les sociétés de retraitement de plastique sont poussées comme des champignons, et ont causé de nombreux problèmes. Des fumées toxiques, des montagnes de plastique, etc. Par conséquent, les habitants ont décidé de porter plainte de l’odeur venant des usines de recyclage des déchets. À noter qu’une enquête a été menée par les habitants, et le résultat : une quarantaine d’usines, dont beaucoup sans permis.

Une décharge abandonnée à Jenjarom le 8 mars dernier. MOHD RASFAN/AFP

Les plaintes ont enfin été entendues. Les autorités ont fermé plus de 33 usines, ce qui a amélioré considérablement la qualité de l’air. 

Quant aux pays qui se reposaient sur Pékin pour recycler les déchets, il n’est pas facile de trouver une nouvelle destination. «Au bout d’un an, nous en sentons toujours les effets, mais nous n’avons pas encore avancé vers une solution», déplore Garth Lamb, président de l’association australienne de l’industrie du recyclage et du traitement des déchets.

À noter que La Malaisie, le Vietnam et la Thaïlande ont pris des mesures sévères pour limiter l’importation de plastique. Les pays occidentaux ont été donc redirigés vers d’autres pays, comme la Turquie et l’Indonésie.

Pour rappel, 9% du plastique produit est recyclé dans les quatre coins du monde. La seule solution pour mettre fin aux déchets en plastique, c’est d’en fabriquer et consommer moins.


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →